Le monde social s'offre à une multiplicité de regards : le regard intime de tout un chacun, celui des journalistes, dessinateurs, romanciers, cinéastes, de professionnels en tout genre, acteurs politiques, militants, associatifs, syndicalistes, etc… L'ensemble des agents sociaux sont en compétition pour produire des représentations légitimes de différents problèmes sociaux à partir de leurs propres intérêts, de leurs positions sociales, politiques et militantes. Celles-ci cohabitent d'ailleurs dans l'espace public. Certaines sont plus audibles que d'autres. L'apprentissage du métier de chercheur commence par la compréhension de cette pluralité de représentations dans la fabrique du monde social. Ce Cours-TD se propose ainsi de travailler sur les formes multiples que peuvent prendre la construction de ces représentations.

L'objectif est de vous accompagner dans une démarche d'exploration d'un thème à travers différents matériaux. Ces matériaux constituent des sources pour la réflexion. S'initier à la recherche, c'est d'abord savoir constituer une série de matériaux divers et variés sur un thème précis tout en adoptant une perspective critique. Cette critique oblige à déconstruire ces matériaux, c'est-à-dire s'intéresser aux agents qui les produisent et aux objectifs qu'ils leurs assignent ainsi qu'au contexte social et politique dans lesquels ils sont élaborés. Autrement dit, il s'agit d'apprendre à avoir un regard critique sur son propre regard et le regard des autres. En somme, il s'agit de comprendre les spécificités du regard sociologique en science politique. Becker dit des sciences sociales qu'elles visent à produire des « représentations professionnelles » du monde social. Mais quels sont les codes, les pratiques, les ficelles et les méthodes du monde professionnel de la recherche ? C'est ce que nous tenterons de découvrir tout au long du semestre.